Sainte Catherine

 

Vitrail de l'église de Vanault-les-Dames (51)

Vierge et martyre chrétienne du IVème Siècle, Catherine vécue à Alexandrie en Egypte. Jeune fille noble, elle avait été élevée dans la connaissance des sciences et des arts et fréquentait poêtes et philosophes. L'empereur Maxence l'aurait faite emprisonner. Puis elle subit le supplice de la machine infernale (machine comportant quatre  roues munies de pointe de fer qui devaient la déchiqueter)

Elle résista et l'Empereur la fit décapitée. Avant de mourir Catherine demanda à Dieu d'exaucer  tous ceux qui la prieraient et de les conduire au Paradis. La dévotion à Sainte Catherine se répandit partout. Mais le culte de la Sainte Catherine ne s'est répandu qu'au Moyen-Age (XIIème Siècle)

Elle devint la patronne des Jeunes Filles Vierges qui habillaient et coiffaient la statue le 25 Novembre.

En Normandie, la Statue de Sainte Catherine était revêtue de vêtements à la mode dans le pays par les filles âgées de 25 ans non mariées . On leur donnait le nom de vieilles filles d'où l'expression  bien connue que l'on applique aux jeunes filles qui atteignent 25 ans sans être mariées "coiffer Sainte Catherine".

Peu à peu la fête est devenue celle des couturières, des modistes et plus largement des ouvrières de l'industrie textile.

 

Aujourd'hui encore la tradition subsiste ..............

A Paris.........

Chaque année les Catherinettes (Jeune fille qui a atteint 25 ans et qui n'est pas mariée qui arbore un chapeau; elle coiffe Ste Catherine) venues des Ecoles de Mode parisiennes se rassemblent coiffées des plus beaux chapeaux  qu'elles ont confectionnés pour l'occasion qui se doivent d'être original, fantaisiste, délirant avec comme couleur dominante le jaune (symbole de la Foi, du mariage manqué) et le vert (symbole de la Connaissance et de l'espérance).

 

Dans les bureaux ......

Ce sont les collègues de l'heureuse élue qui confectionne le chapeau avec des éléments rappelant la personnalité de la jeune femmes. Ce jour là c'est la Reine de la journée et elle se doit de garder son chapeau jusqu'à la fin de celle ci qui se terminera pour un petit verre avec les collègues.

Au Quebec .....................

Au début de la Colonie, Marguerite BOURGEOYS est venue de France  pour enseigner aux enfants de la Nouvelle-France. Il paraîtrait que pour remémorer la fête de l'ouverture de la première école, elle donnait aux enfants des bonbons, pralines, nougats..... qu'elle faisait venir de France. Or une année le bateau amenant la précieuse commande était en retard. Il lui fallut trouver une solution et elle inventa "La Tire de la Sainte Catherine" . Elle imagina une recette avec de la mélasse bouillie et refroidie puis étirée pour lui donner une couleur blonde

La recette de La Tire Sainte-Catherine

Ingrédients : 1/2 tasse de sucre     1c à soupe de beurre

                     2 tasse de mélasse       2 c à thé de vinaigre

                     essence de vanille au goût

Recette :

 Dans une grande casserole, mélanger la mélasse, le sucre, le beurre et le vinaigre.

Faire cuire en brassant jusqu'à ébullition. Continuer la cuisson à feu doux jusqu'à ce que la préparation casse en versant une goutte dans une tasse d'eau très froide ou si vous avez un thermomètre à sucre jusqu'à 206° F.

Ajouter l'essence. Bien mélanger.

Verser dans un plat beurré et laisser refroidir.

Quand c'est assez refroidi, beurre vos mains et étirer jusqu'à ce qu'elle ait une belle couleur dorée.

Couper en morceaux à l'aide de ciseaux. 

 

 

Sites à visiter :  

Lycée Suzanne VALADON à Limoges     (Manifestations et Formation)

                          Le musée du Chapeau    (Visite virtuelle puis le chapeau)

 

 

  Retour à l'accueil............          

   Mise à jour le  15/01/2005